« Au voleur! »….ne plus jamais entendre çà!

flûtes en rang
 C’est notre hantise quasi permanente, et les alertes de vols d’instruments ne sont pas rares…
Une jeune femme chanteuse et gambiste a eu l’idée d’un « puçage » des instruments, doublé d’un réseau accessible avec un téléphone portable, pour identifier les instruments, volés ou pas.
Anipo est le nom de ce réseau international solidaire et gratuit regroupant les musiciens qui ont décidé de s’unir pour retrouver et restituer à leur propriétaire un instrument volé. En marquant votre instrument avec un procédé quasiment inviolable, rendez-le unique et identifiable pour n’importe quel autre musicien de la planète avec son téléphone portable. Insérez dans votre instrument une puce électronique passive, n’émettant pas d’ondes, mesurant 5mm de diamètre sur 0,4mm d’épaisseur et pesant moins de 0,1g. Identifié, repéré, il est beaucoup plus difficile à revendre illégalement.
chapeau-flu%cc%82te-1
Pendant les Journées des Musiques Anciennes, nous avons réfléchi avec Joël Arpin et Henri Gohin au meilleur endroit pour placer cette puce : nous proposons dans le bois de la tête de la flûte, latéralement, endroit accessible uniquement si l’on enlève le bouchon. Des photos viendront bientôt illustrer la pause.
Nous vous conseillons de confier cette « opération » à votre luthier, à moins d’être vraiment habile et bien équipé en outils de travail du bois.
« Au voleur! »….ne plus jamais entendre çà!
4 (80%) 4 votes

Vous aimerez aussi...